Soutenu par

nouvelles branches pour mon arc

505

101%

Marie Lejeune France

8 contributeurs | Terminé

Je pratique le tir à l'arc depuis l'âge de 10 ans, je vais avoir 21 ans en fin d'année et je possède aujourd'hui 5 titres de championne de France d'affilé (2012, 2013, 2014, 2015 et encore 2015).

Je...

Lire plus

À propos du projet

Je pratique le tir à l'arc depuis l'âge de 10 ans, je vais avoir 21 ans en fin d'année et je possède aujourd'hui 5 titres de championne de France d'affilé (2012, 2013, 2014, 2015 et encore 2015).

Je compte également faire des compétitions au sein de la FFSU à partir de l'année prochaine.

Ce sport a beaucoup de contrainte au niveau matériel car un arc se compose d'une poignée (de 23, 25 ou 27 pouces) et d'une paire de branche qui viennent s’enclencher dessus en haut et en bas (de 66, 68, 70, ou 72 pouces). Ces différentes tailles se choisissent en fonction de notre propre taille et envergure. Quand j'étais plus jeune, j'étais persuadée que j'allais beaucoup grandir et atteindre au moins 1m70 et au plus 1m75 étant donné que mon père est très grand (1m92). Malheureusement j'ai arrêté de grandir il y a deux, et je mesure 1m66. J'ai donc en ma possession des branches trop grandes, de 70 pouces qui sont déjà bien usée et donc non revendable. J'aimerai pouvoir m'acheter des nouvelles branches, de compétition, en 68 pouces, mais étant étudiante et mes parents n'ayant pas les moyens de m'en financer, j'essaye alors de passer par vous.

Financement

Ce financement va me permettre d'acheter du matériel neuf, de compétition et plus spécifiquement une paire de branche de la marque HOYT modèle F7 en 68 pouces et 34 livres, en remplacement de mes branches HOYT F7 en 70 pouces et 34 livres que j’ai depuis 2012. Ces nouvelles branches me permettraient d'accéder à la discipline olympique (le tir FITA) à 70 m car elles sont plus courtes donc plus rapide et plus dynamiques, et j’arriverai plus facilement à grouper un tas de flèche avec une puissance raisonnable dans le centre de la cible.

Cela va servir également à faire de la pub autour de moi et de parler de ce système de financement participatif.

Marie Lejeune Autres sports 21 ans

Tout d'abord il faut savoir qu'il y a plusieurs disciplines différentes dans le tir à l'arc (comme en natation : le crawl, la brasse, le dos ou le papillon). Au tir à l'arc il y a deux saisons, la saison salle d’octobre à mars, et la saison extérieure d’avril à septembre. Lors de la saison salle il n'y a qu'une discipline : le tir en salle (18 m). Et lors de la saison extérieure, il y a le FITA (70 m) – la seule discipline représentée au J.O. – il y a aussi le fédéral (50 m), le tir en campagne (24 cibles à distances inconnues dans la limite de 5 à 60 m, dans un parcours en forêt) et le tir beursault (discipline ancestrale chevaleresque à 50 m). Voici donc les 5 disciplines que je pratique mais il y a aussi le tir 3D sur un parcours comme le tir en campagne avec des cibles en mousse représentant des animaux et aussi le tir nature, de même sauf que les cibles sont des images comme les blasons des autres disciplines.

Pour ma part, mon palmarès est un peu long, je ne vais donc citer que les réussites au niveau nationale et passer tout ce qui est départemental et régional. J'ai donc fait mon premier championnat de France en 2009 lorsque j'étais minime, un FITA où j'ai terminé 19ème, suite à cela j'ai fini 2ème par équipe (de ligue). Ensuite, en 2012 j'ai obtenu le statut de sportive de haut niveau lorsque j'étais cadette. J'ai fini 2ème au championnat de France fédéral, 3ème en tir en campagne et 1ère en tir beursault, en 2013 je suis passé en junior et sans que je comprenne pourquoi on ne m'a pas renouvelé ce statut, déçue j'ai donc décidé de prouver que c'était une erreur, et j'ai fait 3ème en fédéral, 1ère au tir en campagne, et 2ème en beursault (les mêmes médailles que l'an passé, pas suffisant apparemment pour la fédération) de plus, j'ai participé aux sélections nationales pour le championnat d’Europe de tir en campagne et j'ai fini 3ème. En 2014, pour la première fois de ma carrière je ne me suis pas faite éliminé au championnat de France de tir en salle, alors déterminé à aller jusqu'au bout, j'ai fini championne de France, puis 2ème en tir en campagne et 2ème en tir beursault (de meilleures médailles certes, mais toujours pas suffisant pour être reconnue)... puis j’ai de nouveau participé aux sélections nationales cette fois ci pour le championnat du monde de tir en campagne où j'ai fini 1ère, mais la fédé a décidé de ne pas me faire entrer dans l'équipe de France par manques de "points". En 2015, ma dernière année de junior, j'étais remonté à fond, j'ai de nouveau été sacrée championne de France de tir en salle, suite à cela, j'ai participé au tournoi international de tir en salle à Nîmes où je me suis inclinée face à une italienne et termine 7ème. Ensuite j'ai fini 3ème en campagne et 1ère en beursault, une belle fin de saison. Depuis septembre 2015 je suis en sénior et ce jusqu'à mes 49 ans. J'ai fini 4ème en salle malgré avoir tout donné. Cette catégorie est plus compliquée que je ne pensais. J'attends avec impatience les prochains championnats de France extérieurs qui débuteront au mois de juillet, pour montrer que même si je suis aujourd'hui en sénior, je vaux encore le coup. Pour récapituler, j’ai 13 médailles nationales obtenues lors de championnat de France depuis que je suis minime : 3 médailles de bronze, 5 médailles d’argent, et 5 médailles d’or.

Anaïs
Anonym
Claire
Isabelle
Marc
Murielle
Nicolas
Valentin