triathlon

Eva Ecolivet

Un premier pas vers mon rêve olympique ! 🇫🇷

Bonjour à tous 👋


Je m'appelle Eva Ecolivet, j'ai 19 ans et j'ai besoin de votre aide.


Tout d'abord, je tiens à vous expliquer mon parcours, il est important que vous compreniez qui je suis vraiment et d'où je viens.


Le sport a toujours été dans ma vie, c'est mon quotidien depuis toute petite. Ayant débuté par la natation 🏊‍♀️ à 3 ans, les bassins et les carreaux ont été mes meilleurs amis très tôt. À l'âge de 12 ans et en ayant un peu marre de compter les carreaux, j'ai pratiqué du volley ball 🏐 pendant 3 ans pour me tourner ensuite vers le snowboard 🏂 où j'ai eu la chance de participer au circuit européen. Malheureusement, une douloureuse chute m'oblige à arrêter... résultat : opération du ligament croisé et du ménisque (Merci Dr. Jouve) 👍



S'ensuit alors 2 mois et demi de réduction en centre spécialisé pour sportifs de haut niveau, le CERS de Boulouris. J'ai donc consacré 2 mois d'été à ma rééducation et ma réathlétisation en nageant 🏊‍♀️ toutes les après-midi entre 2h et 5h, voire plus des fois, car bien sûr je n'avais que ça à faire !


Mais cela m'a permis de me recentrer sur moi-même et de savoir ce que je voulais vraiment. Et comme depuis toute petite, la performance sportive alimente ma vie, le rêve olympique s'est dévoilé logique 🥇

Mais que faire ? Entre un genou qui m'a écarté du snowboard et une envie de faire autre chose, le triathlon est apparu dans ma vie (même si j'avais déjà commencé avant mon opération).


Un déclic, une passion, une concrétisation, voilà je savais ce que je voulais faire et où je voulais aller. Nager, pédaler, courir, s'entraîner dur, ne rien lâcher, en baver, toutes ses sensations me donnaient des frissons. J'ai alors décidé de m'entraîner dur, très dur car je voulais par-dessus tout réaliser le rêve qui m'hante depuis petite. En menant de front l'année du baccalauréat et des entraînements de plus de 15h par semaine. J'y suis arrivée en décrochant mon bac scientifique mention bien et une progression fulgurante avec de très beaux résultats à la clef 📝


Aujourd'hui voilà 3 ans que je pratique du triathlon à haut niveau mais depuis un an mon mental et mon corps n'avancent plus et me lâchent petit à petit. En intégrant une classe préparatoire scientifique, j'ai perdu la détermination qui m'a permis de me lever chaque matin pour m'entraîner encore plus dur que le jour qui a précédé.


Une année très compliquée psychologiquement : lorsque votre vie a été tournée vers le sport depuis votre plus jeune âge et que du jour au lendemain tout s'arrête, tout, vous ne savez plus qui vous êtes, vous ne savez plus pourquoi vous êtes là. Pour arrêter cette galère infernale, j'ai décidé de déménager, de changer d'école, de repartir sur de bonnes bases, plus solides, plus sereines.



Installée à Montpellier, je prépare désormais plus librement mes concours pour les grandes écoles d'ingénieurs en faculté 📚 Mais ce n'est pas réellement mon objectif principal, vous l'aurez bien compris.


Je veux reprendre ma carrière de triathlète en main et retrouver le chemin du sport à haut niveau. Ainsi, j'ai rencontré Romaric Linares, préparateur physique au sein du Creps de Montpellier ainsi que de l'équipe de France de Wakeboard. M. Linares a pu discuté de mon projet avec le responsable du département du haut niveau, Jean Christophe Aubin, qui est prêt à m'accompagner dans mon projet sportif.


J'aurai donc la possibilité de m’entraîner physiquement au sein du CREPS de Montpellier avec Romaric tout en travaillant spécifiquement avec mon entraîneur Clément Masset. L'objectif de cette saison est de retrouver mon meilleur niveau, de travailler dans le fond et dans la forme, mais surtout atteindre un niveau de performance qui me permettra d’intégrer le Pôle France Triathlon en tant qu'athlète associé. Travailler avec le CREPS de Montpellier ainsi que le Pôle France Triathlon est une chance unique qui me permettra de me rapprocher de mon rêve olympique d’ici Paris 2024. Une chose est sûre, je me donnerai tous les moyens possibles pour y arriver 


C'est un projet à long terme, certes, mais je suis prête, je sais où je veux aller et par quels moyens, épaulée par M. Masset et toute l'équipe de Montpellier. Tout y est ! Mais vous imaginez bien que si vous êtes là entrain de lire mon histoire, c'est qu'il y a un MAIS. En effet, une saison cela se finance et malgré le soutien technique de mes sponsors, de mes parents, et de mes économies, mes petits revenus d'étudiante ne me permettent pas de tout financer. Il me manque 3000 €. Ces 3000€ représentent : 

  • 1720€ de frais d’inscription au Creps qui comprennent la préparation physique, les soins de kinésithérapie, la récupération, un rdv avec une diététicienne...etc 
  • 800€ de frais d’entraînement professionnel 
  • 400€ de matériels 
  • 80€ de frais médicaux


J'ai donc besoin de votre aide car sans vous, sans votre soutien je n'y arriverai pas, je ne pourrai pas continuer, je ne pourrai pas réaliser mes rêves, alors s'il-vous-plaît aidez-moi. Croyez-moi quand je vous dis que mon avenir est entre vos mains mais croyez moi aussi quand je vous dis que je vous rendrai fière. Alors d'un don, d'un achat dans mon shop ou encore d'un partage si vous n'avez pas trouvé le courage ou même les moyens de m'aider, vous pouvez vous aussi contribuer à ma carrière. Ne m'ignorez pas s'il vous plaît, je vous en remercie d'avance.


Mon blabla touche à sa fin. Je tiens sincèrement à vous remercier d'avoir pris le temps de lire mon histoire, mon combat, et j'espère de tout coeur que vous m'aiderez d'un don ou d'un partage 🙏


Pour finir, je tiens à remercier mes sponsors : Cofidis, Rose Bikes France, Head Swimming France, Gococo Sport Socks, Evers Cycling, FisioCrem, Dice Sound, Ergysport, BearHug Sports. Et plus particulièrement, mon préparateur physique Romaric qui m’a permis d’intégrer le Creps et m’aide quotidiennement dans ma progression, M. Aubin pour sa confiance, mon entraîneur Clément, Yannick Granieri qui grâce à son expérience et son écoute m'a guidé et épaulé dans mon projet. Mais surtout mon entourage, ma mère, mon père et mon frère, Françoise, Francis et Matt qui me soutiennent depuis toujours. Et enfin, mon compagnon, Alexis, qui me soutien quotidiennement, le premier à croire en moi, mon premier supporter. 


Eva