triathlon

Boris Chenal

Tous avec l'association DONIA et Florence pour ma course en Afrique du Sud !

QUI SUIS-JE ?


Bonjour à toutes et à tous !

Je me présente, Boris, blagueur hors pair mais surtout sportif chevronné prêt à relever tous les défis. 1992, naissance d’un petit bout qui 25 ans plus tard mesure le mètre 82 pour 75kg. Personnalité atypique mais attachante, je vous propose d’embarquer dans ma nouvelle aventure sportive !


2016, année du changement : d’étudiant en STAPS, je passe militaire, de kayakiste expérimenté je deviens triathlète débutant. Ainsi, après deux ans où ma formation professionnelle et mes ambitions sportives se conciliaient difficilement, mes projets se concrétisent avec un poste de moniteur sport dans l’Armée de Terre à Angers, ainsi qu’une place pour les championnats du Monde Ironman 70.3 en Afrique du Sud.



  • Un rêve devenu réalité


En 2017, je cours mon premier Ironman 70.3. C'est lors de cette événement en Pologne que le rêve de participer au championnat du monde naît. En 2018, c’est avec de grandes ambitions que je me présente sur la ligne de départ de l’Ironman d’Aix en Provence. Des conditions difficiles, avec une hypothermie à la clef, je franchis la ligne d'arrivée avec un goût amer. Après la déception, la surprise : je n’ai pas été le seul à souffrir lors de cette course et obtiens malgré tout mon ticket pour THE événement 2018 ! (vidéo de la cérémonie des slots)

Je suis donc en route pour les Championnats du Monde Ironman 70.3 qui se dérouleront le 2 septembre prochain en Afrique du sud à Port Elizabeth !


Il s’agira d’enchainer 1,9 km de natation, 90 km de vélo et 21,1 km de course à pied au côté des meilleurs mondiaux. Aligné dans la catégorie 25-29 ans, je serai donc un des benjamins de l’épreuve, un désavantage dans ce sport nécessitant de la maturité. Mon objectif sera donc de faire un Top 20 ainsi que de prendre des repères et de l’expérience pour les années suivantes (dont l’objectif ultime sera une médaille sur les mondiaux de 2021).



  • Une réalité qui réveille


Une aventure qui n’a pas de prix à mes yeux, mais mon compte en banque n’est pas de cet avis ;) Un billet d’avion à 800€, un logement à 300€ et une inscription de course à 400€, nous sommes donc à un total de 1500€ pour le strict minimum.

Si jamais, la somme récoltée dépasse 1500€, il s’agira de financer les transports hors avion (location de voiture, train…) ainsi que le nécessaire pour pouvoir me préparer au mieux (kiné, alimentation sportive, matériel sportif en parfait état…).



  • Une double donation


Comme la plupart des financements participatifs, chaque donation se fait en échange d'un "lot". Pour mon projet, j'ai choisi de faire profiter ces lots aux écoles d'Afrique du Sud.

Ainsi, pour chaque donation, un lot scolaire sera donnée aux deux associations en collaboration sur ce projet. L'association Donia et la fondation Florence les distribueront aux enfants sud-africains. Chaque don sera donc double : une donation pour mon projet, une contrepartie pour aider les enfants dans leur scolarité.



L’école primaire de Sipho a été fondée par Mme WS Mthembu en 2017. Elle a vu la nécessité de construire l’école dans cette région reculée de la municipalité de Ndwedwe appelée Kwa Bhanoyi à Oxford, KwaZulu Natal. Dans cette zone sans infrastructures, il n’y a ni école primaire ni école secondaire pour la communauté.


Les enfants doivent parcourir de très longues distances pour se rendre dans des écoles situées à environ 5-6 km de la maison. Souvent, ces enfants doivent marcher dans l’obscurité, ce qui est extrêmement dangereux. Certains sont transportés par des camionnettes qui coûtent aux parents de l’argent qu’ils n’ont pas. La plupart des parents sont célibataires et dépendent d’une aide sociale.


Sipho Primary School a un effectif de 102 élèves de la communauté. À l’heure actuelle, l’école utilise des salles de maison en bois portables et 1 bloc de 2 salles de classe qui n’ont pas de fenêtres et l’électricité. Récemment, lors d’une tempête dévastatrice, le toit du bâtiment s’est effondré et a détruit une partie de la structure. Il n’y a aucun endroit sûr pour les enfants jouent sur la propriété et aucun centre d’étude, cuisine ou équipement du personnel disponible.


En raison du mauvais état des bâtiments, le ministère de l’Éducation a dû fermer temporairement l’école.Malheureusement, ils ont proposé un ultimatum de 6 mois à partir du 1er juin 2018 pour améliorer les conditions de construction ou l’école sera fermée indéfiniment.


Je ne manquerai pas de remercier chacun d'entre vous pour votre aide dans ce projet, je vous enverrai un petit cadeau pour vous exprimer ma gratitude !


Sportivement,

Boris